BALADE EN AMÉRIQUE CENTRALE

Panama

par Gervais D'Astous

 

 

 

Nous faisons notre premier arrêt au Panama dans la ville de David, patrie du dictateur Noriega.

 

 

 

Nous, nous rendons à Boquete, petit village de l’arrière-pays, réputé pour son climat et la production de fleurs. Quoique nous soyons à la période du festival des fleurs, la pluie tropicale a tôt fait de refroidir notre curiosité et l’ardeur des exposants. Le musée d’Histoire et des Arts José de Obaldia de David est aussi un incontournable. Nous poursuivons notre périple jusqu’à Panama City La route est aussi monotone que belle. Les magnifiques paysages ont disparu. Il est très évident que ce pays a longtemps subi l’influence américaine. C’est visible partout, le design des routes, l’architecture, les commerces, l’habillement des gens etc. Panama City ressemble à une ville américaine, avec ses gratte-ciels et ses autoroutes. C’est l’«american way of life». La plupart des véhicules récents sont des camions quatre roues motrices. Ils sont rois et maîtres partout.

 

 

 

Nous visitons l’écluse Miraflores, porte d’entrée du canal de Panama sur le Pacifique. Le trafic maritime est très important. Les bateaux doivent attendre plusieurs jours leur tour pour passer les écluses. Ils sont remorqués par des engins construits spécialement pour ce travail. Nous, nous rendons à Colon, à l’autre bout du canal sur la Mer des Caraïbes. Nous dînons à l’Hôtel Washington, là ou vécurent en exil Juan et Evita Peron . Peut être avons-nous mangé à la même table. Sur la route du retour, nous faisons un arrêt au cimetière, là ou reposent les 22000 travailleurs, morts pendant la construction du canal. Après quelques jours à visiter la ville, nous entreprenons le chemin du retour. Nous aurions aimé visiter ce pays un peu plus en profondeur mais le temps commence à manquer.

Gervais D'Astous ( gervaisdastous@yahoo.ca )

Prochain pays:  retour au Costa Rica