Nous sommes des Trésors appelés à disparaître.

Un jeune a demandé à son grand-père : Grand-père,

 comment viviez-vous avant avec aucune technologie :...
Pas d'avions
Pas d'Internet
Pas d'ordinateurs
Pas de téléviseurs
Pas de téléphone portable? "

Grand-père a répondu :
"Tout comme votre génération vit aujourd'hui :

Pas de compassion
Pas d'honneur
Pas de respect
Pas de honte
Pas de modestie "

Nous, les gens nés entre 1940-1980 sommes les bienheureux ..
Notre vie en est une preuve vivante.

En jouant et en faisant du vélo, nous n'avons jamais porté de casque.

Après l'école, nous avons joué jusqu'au crépuscule; Nous n'avons jamais regardé la télé.

Nous avons joué avec de vrais amis, pas des amis sur internet.

Si jamais nous avions soif, nous buvions de l'eau du puits et non de l'eau embouteillée.

Nous ne sommes jamais tombés malades en partageant le même verre de jus avec quatre amis.

Nous n'avons jamais pris de poids en mangeant des assiettes de pâte tous les jours.

Rien n'est arrivé à nos pieds malgré l'errance aux pieds nus.

Nous n'avons jamais utilisé de suppléments pour rester en bonne santé.

Nous avions l'habitude de créer nos propres jouets et de jouer avec ceux-ci.

Nos parents n'étaient pas riches. Ils ont donné l'amour .. pas le matériel.

Nous n'avons jamais eu de téléphone portable, de DVD, de console de jeux, de Xbox, de jeux vidéo,

 d'ordinateurs personnels, d'Internet, de chat, mais nous avions de vrais amis.

Nous rendions visite à nos amis sans y être invités et

avons partagé et apprécié la nourriture avec eux.

Des parents vivaient à proximité pour profiter du temps passé en famille.

Nous avons pu avoir des photos en noir et blanc, mais vous pouvez trouver des souvenirs colorés dans ces photos.

Nous sommes une génération unique et la plus compréhensive,

 car nous sommes la dernière génération à écouter ses parents ...
Et nous sommes aussi les premiers qui avons dû écouter leurs enfants.

Nous sommes une édition limitée!
Profitez de nous. Apprenez de nous.
Nous sommes des Trésors appelés à disparaître.

Auteur inconnu